RSS

Archives de Tag: turc

Image

« Migrations et transnationalisme turcs. »

Capture d_écran 2017-11-12 à 22.29.11

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 12, 2017 dans Manifestations scientifiques

 

Étiquettes : , , , ,

Programme d’échange de traducteurs français-turc / turc-français

Programme d’échange de traducteurs français-turc / turc-français

Dans le cadre de leur déclaration commune d’intention en date du 18 mars 2011, la Direction générale des bibliothèques et des publications du ministère de la Culture et du tourisme de la République de Turquie/ TEDA et le Centre national du livre mettent en place un programme d’échange de traducteurs turcs et français.

Les Assises de la traduction littéraire en Arles (ATLAS), la Société des Traducteurs littéraires (ÇEVBİR), ainsi que l’agence littéraire Kalem Agency sont associées à ce programme.

L’objectif de ce programme est de favoriser les échanges culturels entre la France et la Turquie, développer le réseau des traducteurs littéraires professionnels et favoriser la diffusion de la littérature turque en France et de la littérature française en Turquie.

Ce programme comprend deux ateliers de traduction, l’un en Turquie, l’autre en France, ainsi que des rencontres professionnelles. Le premier atelier se déroulera sur l’île de Büyükada, à proximité d’Istanbul, du 11 au 21 novembre 2011, le second en France en juin 2012. La publication chez des éditeurs français et turcs d’une anthologie des textes étudiés lors des ateliers viendra clôturer ce programme.

Date limite de dépôt des dossiers : 15 septembre 2011

http://www.centrenationaldulivre.fr/?Programme-d-echange-de-traducteurs

 
Poster un commentaire

Publié par le août 28, 2011 dans News

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

DOCUMENTAIRES

Migration & Rencontre des cultures dans le cinéma

documentaire de Turquie

26-27 Avril 2011

Projection de films documentaires sous-titrés en

français ou en anglais

Programme

Mardi 26 Avril 2011

10:00-11:00

 

Introduction : Migrations et rencontres culturelles dans le cinéma documentaire

turc

(Mr. Stéphane de Tapia et Mr. Can Candan)

11:00-12:45

Projection de films documentaires suivi de débats.

Ayrılığın Yurdu Hüzün: Kayaköy / Kayaköy : le lieu de la separation

(2001, Enis Rıza, 26′)

En 1922, lors de l’échange de populations entre la Grèce et la Turquie, les

habitants du village de Levissi (en turc Kayaköy) ont dû partir pour la Grèce et ils

se sont installés dans un nouveau village nommé Nea Levissi, nouvelle

agglomération proche d’Athènes. La bourgade anatolienne de 500 maisons, avec

ses écoles, ses églises, ses chapelles, ses fontaines et ses rues s’est retrouvée

dans un silence absolu. Ce documentaire a été réalisé à la mémoire de ce village

et de ses habitants. Dans ce documentaire, on peut voir tous les souvenirs, les

chansons de ces paysans qui ont quitté leurs villages, mais aussi les témoignages

des actuels villageois turcs.

Yeni Bir Yurt Edinmek / Adopter une nouvelle patrie (2006, Enis Rıza, 56′)

Yeni Bir Yurt Edinmek raconte l’histoire de la migration forcée des Grecs

d’Anatolie en 1922 vers la Grèce. Ce documentaire est fondé sur les narrations de

ces immigrants et témoigne de la difficile construction de leur nouvelle patrie ; il

explique pourquoi ils sont devenus des « combattants de la liberté » résistants.

12:45-13:45

Pause déjeuner

13h45-15h45

Projection de films suivi de débats de 15 mn.

TO TEIXOΣ MAΣ / Duvarımız / Notre Mur (1993, Panikos Hrisantu & Niyazi

Kızılyürek, 105′)

Duvarımız décrit les histoires parallèles et entremêlées de deux amis, un Grec et

un Turc de Chypre, qui retournent dans leur île tourmentée pour retrouver les

victimes de la violence inter-ethnique et de la guerre. Le film, produit par la chaîne

allemande ZDF 2, a reçu le prix Abdi Ipekci en 1997..

15:45-16:00

Pause café

16:00-18:00

Projection de film suivi de débats de 35 mn.

Duvarlar / Mauern / Les Murs (2000, Can Candan, 83′) – Débat avec le

réalisateur

Duvarlar-Mauern-Walls est un documentaire trilingue (turc, allemand, anglais) qui

retrace une période de l’histoire récente de la plus grande minorité vivant dans le

Berlin post-Réunification : la communauté immigrée turque, observée ici depuis les

Etats-Unis par un cinéaste turc. Dans la période qui a suivi la chute du Mur de

Berlin et la Réunification allemande, l’année 1991 a été caractérisée par un

renforcement de la violence xénophobe en Allemagne, une violence sur laquelle il

n’était plus question de fermer les yeux. 1991 marquait aussi le trentième

anniversaire des débuts de l’immigration turque en Allemagne. Dans ce film, des

Turcs immigrés parlent de leur passé, de leur présent et du futur qu’ils envisagent,

s’interrogent sur les conséquences de la chute du Mur et de la réunification qui a

suivi, ainsi que sur ces actes d’hostilité qui affectent leur intégration dans la

nouvelle Allemagne.

Mercredi 27 Avril 2011

10:00-12:30

projections des films (115 mn.) avec débats de 15 mn.

Nahide’nin Türküsü / La Chanson de Nahide (2009, Berke Baş, 52′)

Lors d’un voyage sur sa terre natale à Ordu au Nord-est de la Turquie, la

réalisatrice turque Berke Baş découvre les origines arméniennes de sa grandmère

et le passé de cette ville cosmopolite, un passé tragique qui reste tacite. A

travers des conversations avec les membres de sa famille et quelques survivants

arméniens, le film tente de restaurer une histoire qui est sur le point de tomber

dans l’oubli.

Dûr / Uzak / Au loin (2005, Kazım Öz, 75′)

Kazim Öz a tourné ce documentaire dans la région de Turquie orientale où il est

né, en 1973. Une terre de bergers, qu’il a quittée pour suivre des études

scientifiques et s’essayer au théâtre, avant de devenir réalisateur. Bon nombre

d’enfants du pays ont, comme lui, quitté les leurs pour s’en aller chercher une

autre vie en ville, sinon à l’étranger. Revenant à Dersim, il filme ceux qu’il a

laissés, s’attarde sur leurs visages, enregistre leurs voix, donne à entendre leurs

paroles, dans lesquelles perce une vive amertume. Croisant dans l’ouest de

l’Europe des existences déracinées, sa caméra s’attarde sur des hommes et des

femmes esseulés, comme mis « à distance » d’un peuple qui souffre aussi de leur

absence. La mélancolie que son film dégage est celle, poignante, des immigrés du

monde entier et des êtres aimants/aimés qu’ils ont quittés. Le film y trouve une

forme d’universalité, qui lui confère toute sa force.

12:30-13:30

Pause déjeuner

13:30-15:35

Projection des films suivi de débats de 15 mn.

Miraz / Umut / L’espoir (2010, Rodi Yüzbaşı, 58′)

Un jeune homme qui essaye d’aller en France avec des voies illégales et d’autres

qui ont quittés la Turquie de la même manière, et qui ont laissés seuls leurs

parents et les parents de ceux-ci qui attendent leur retour depuis huit ans… Un

monde en mutation rapide, les expériences, les changements, l’histoire de l’attente

dans ce village dans l’est de la Turquie pendant quatre saisons.

Tülay German: Kor ve Ateş Yılları / Tülay German: Les années de feu et de

braise (2010, Didem Pekün, 50′)

Le documentaire Tülay German : Kor ve Ateş Yılları raconte la biographie, la

musique e la révolte de Tulay German, une des pionnières de la musique pop

turque, qui a été contrainte d’émigrer d’Istanbul à Paris, 40 années auparavant.

Le film reflète l’évolution historique de la Turquie par l’évolution musicale de

l’artiste en racontant d’une part l’histoire personnelle de l’artiste et d’autre part

l’histoire complexe et tourmentée de la Turquie à partir des années 60.

15:35-15:50

Pause café

15:50-17:40

Projection de film suivi de débats de 15 mn.

Transit/ In Transit (2005, Berke Baş, 50′)

Istanbul est une ville célèbre en tant que pont entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe, et

c’est à ce carrefour géographique que les histoires de trois familles de migrants se

croisent. Loin de l’architecture ottomane glorieuse et la vie nocturne glamour du

Bosphore, Transit montre la dure vie des transitaires coincés à Istanbul, entre leur

passé déchiré par la guerre ou la misère et leur avenir imaginé et insaisissable. Ce

documentaire suit les pistes d’une famille irakienne arabe, d’une famille kurde

irakienne, et d’un couple nigérian pendant une année entière, témoin de leur lutte

pour s’adapter à la vie sur les marges d’une ville impitoyable en attendant leurs

visas et permis de travail qui ne semblent jamais à venir.

Ben ve Nuri Bala/ Nuri Bala et moi (2009, Melisa Önel, 42′)

Ben ve Nuri Bala est un documentaire sur la vie d’une activiste féministe

Esmeray. L’expérience d’Esmeray est un voyage personnel d’Istanbul à Kars pour

comprendre l’identification à un lieu, à une origine, à une identité. . Débutant par

les rues d’Istanbul et allant vers le village d’Eşmeyazı (département de Kars, en

Turquie orientale) cette histoire nous emmène entre désir d’appartenance à un lieu

et conditions qui construisent nos identités. Ce documentaire a reçu le Prix du

meilleur film documentaire au 46ème Festival d’Antalya Golden Orange.

17:40 -18:30

Discussion

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

8e Festival du Cinéma Turc à Paris

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 8, 2011 dans News

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Bazar

Un œil sur le bazar,

Anthologie des écritures théâtrales turques

Sous la direction de Dominique Dolmieu et de Zeynep Su Kasapoğlu,

avec la collaboration de Sedef Ecer


Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre dans le cadre de la Saison de la Turquie en France et du Ministère de la Culture et du Tourisme de Turquie – Projet TEDA

Dans la multitude de clichés qui jalonnent le paysage des relations entre la Turquie et le monde francophone, l’un d’entre eux au moins croise l’univers du théâtre, le lieu pour y voir : le nazar boncugu, que l’on accroche un peu partout, et qui protège du mauvais oeil et des flatteries. Le bazar, c’est ainsi donc que certains francophones appellent parfois le théâtre, au moins dans le sens où nous l’entendons : un lieu d’échanges et de foisonnement, où des artistes portent un regard sur le monde qui les environne. Il en va donc ainsi du théâtre turc. Un théâtre qui n’a pas renoncé à sa tradition, celle du théâtre d’ombres, du conte ou du théâtre en rond. Un théâtre riche de nombreuses saveurs, arménienne, juive, kurde, chypriote, balkanique, et française, bien entendu. Un théâtre moderne, récent et donc neuf, parfois d’introspection individuelle, mais bien plus souvent en lien tout à fait étroit avec les luttes sociales et politiques qui ont construit la Turquie d’aujourd’hui.

Dominique Dolmieu, metteur en scène et directeur artistique de la Maison d’Europe et d’Orient, a codirigé de précédents ouvrages anthologiques sur les Balkans et le Caucase, et a participé à différents projets sur les dramaturgies européennes, sous la direction de Michel Corvin, ou en partenariat avec la Maison Antoine-Vitez et la Convention théâtrale européenne.

Zeynep Su Kasapoğlu est metteuse en scène et actrice ; elle rédige actuellement une thèse de doctorat intitulée « Le croisement des cultures à travers le théâtre populaire turc », sous la direction de Georges Banu.

Sedef Ecer pratique plusieurs formes d’écriture. Journaliste, romancière, traductrice, scénariste et auteure dramatique, elle écrit en français et en turc. Comédienne et metteuse en scène enfin, elle a grandi sur les plateaux de théâtre et de cinéma et continue de travailler en France et en Turquie.

Illustration couverture : © DD, 2009

Vernissage de l’anthologie à l’occasion de « Paris en toutes lettres »

Samedi 12 juin – 19h

Rencontre et lectures

en présence de Dominique Dolmieu, Sedef Ecer, Aliye Ummanel…

avec le Théâtre national de Syldavie

à la Maison d’Europe et d’Orient

ISBN 978-2-35270-074-6

19 euros

Contact Presse :

Natalia Karczmarczuk

01 40 24 00 55 – communication@sildav.org

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Vivons

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 10, 2010 dans Manifestations culturelles

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Umut

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :