RSS

Archives de Tag: niyazi

DOCUMENTAIRES

Migration & Rencontre des cultures dans le cinéma

documentaire de Turquie

26-27 Avril 2011

Projection de films documentaires sous-titrés en

français ou en anglais

Programme

Mardi 26 Avril 2011

10:00-11:00

 

Introduction : Migrations et rencontres culturelles dans le cinéma documentaire

turc

(Mr. Stéphane de Tapia et Mr. Can Candan)

11:00-12:45

Projection de films documentaires suivi de débats.

Ayrılığın Yurdu Hüzün: Kayaköy / Kayaköy : le lieu de la separation

(2001, Enis Rıza, 26′)

En 1922, lors de l’échange de populations entre la Grèce et la Turquie, les

habitants du village de Levissi (en turc Kayaköy) ont dû partir pour la Grèce et ils

se sont installés dans un nouveau village nommé Nea Levissi, nouvelle

agglomération proche d’Athènes. La bourgade anatolienne de 500 maisons, avec

ses écoles, ses églises, ses chapelles, ses fontaines et ses rues s’est retrouvée

dans un silence absolu. Ce documentaire a été réalisé à la mémoire de ce village

et de ses habitants. Dans ce documentaire, on peut voir tous les souvenirs, les

chansons de ces paysans qui ont quitté leurs villages, mais aussi les témoignages

des actuels villageois turcs.

Yeni Bir Yurt Edinmek / Adopter une nouvelle patrie (2006, Enis Rıza, 56′)

Yeni Bir Yurt Edinmek raconte l’histoire de la migration forcée des Grecs

d’Anatolie en 1922 vers la Grèce. Ce documentaire est fondé sur les narrations de

ces immigrants et témoigne de la difficile construction de leur nouvelle patrie ; il

explique pourquoi ils sont devenus des « combattants de la liberté » résistants.

12:45-13:45

Pause déjeuner

13h45-15h45

Projection de films suivi de débats de 15 mn.

TO TEIXOΣ MAΣ / Duvarımız / Notre Mur (1993, Panikos Hrisantu & Niyazi

Kızılyürek, 105′)

Duvarımız décrit les histoires parallèles et entremêlées de deux amis, un Grec et

un Turc de Chypre, qui retournent dans leur île tourmentée pour retrouver les

victimes de la violence inter-ethnique et de la guerre. Le film, produit par la chaîne

allemande ZDF 2, a reçu le prix Abdi Ipekci en 1997..

15:45-16:00

Pause café

16:00-18:00

Projection de film suivi de débats de 35 mn.

Duvarlar / Mauern / Les Murs (2000, Can Candan, 83′) – Débat avec le

réalisateur

Duvarlar-Mauern-Walls est un documentaire trilingue (turc, allemand, anglais) qui

retrace une période de l’histoire récente de la plus grande minorité vivant dans le

Berlin post-Réunification : la communauté immigrée turque, observée ici depuis les

Etats-Unis par un cinéaste turc. Dans la période qui a suivi la chute du Mur de

Berlin et la Réunification allemande, l’année 1991 a été caractérisée par un

renforcement de la violence xénophobe en Allemagne, une violence sur laquelle il

n’était plus question de fermer les yeux. 1991 marquait aussi le trentième

anniversaire des débuts de l’immigration turque en Allemagne. Dans ce film, des

Turcs immigrés parlent de leur passé, de leur présent et du futur qu’ils envisagent,

s’interrogent sur les conséquences de la chute du Mur et de la réunification qui a

suivi, ainsi que sur ces actes d’hostilité qui affectent leur intégration dans la

nouvelle Allemagne.

Mercredi 27 Avril 2011

10:00-12:30

projections des films (115 mn.) avec débats de 15 mn.

Nahide’nin Türküsü / La Chanson de Nahide (2009, Berke Baş, 52′)

Lors d’un voyage sur sa terre natale à Ordu au Nord-est de la Turquie, la

réalisatrice turque Berke Baş découvre les origines arméniennes de sa grandmère

et le passé de cette ville cosmopolite, un passé tragique qui reste tacite. A

travers des conversations avec les membres de sa famille et quelques survivants

arméniens, le film tente de restaurer une histoire qui est sur le point de tomber

dans l’oubli.

Dûr / Uzak / Au loin (2005, Kazım Öz, 75′)

Kazim Öz a tourné ce documentaire dans la région de Turquie orientale où il est

né, en 1973. Une terre de bergers, qu’il a quittée pour suivre des études

scientifiques et s’essayer au théâtre, avant de devenir réalisateur. Bon nombre

d’enfants du pays ont, comme lui, quitté les leurs pour s’en aller chercher une

autre vie en ville, sinon à l’étranger. Revenant à Dersim, il filme ceux qu’il a

laissés, s’attarde sur leurs visages, enregistre leurs voix, donne à entendre leurs

paroles, dans lesquelles perce une vive amertume. Croisant dans l’ouest de

l’Europe des existences déracinées, sa caméra s’attarde sur des hommes et des

femmes esseulés, comme mis « à distance » d’un peuple qui souffre aussi de leur

absence. La mélancolie que son film dégage est celle, poignante, des immigrés du

monde entier et des êtres aimants/aimés qu’ils ont quittés. Le film y trouve une

forme d’universalité, qui lui confère toute sa force.

12:30-13:30

Pause déjeuner

13:30-15:35

Projection des films suivi de débats de 15 mn.

Miraz / Umut / L’espoir (2010, Rodi Yüzbaşı, 58′)

Un jeune homme qui essaye d’aller en France avec des voies illégales et d’autres

qui ont quittés la Turquie de la même manière, et qui ont laissés seuls leurs

parents et les parents de ceux-ci qui attendent leur retour depuis huit ans… Un

monde en mutation rapide, les expériences, les changements, l’histoire de l’attente

dans ce village dans l’est de la Turquie pendant quatre saisons.

Tülay German: Kor ve Ateş Yılları / Tülay German: Les années de feu et de

braise (2010, Didem Pekün, 50′)

Le documentaire Tülay German : Kor ve Ateş Yılları raconte la biographie, la

musique e la révolte de Tulay German, une des pionnières de la musique pop

turque, qui a été contrainte d’émigrer d’Istanbul à Paris, 40 années auparavant.

Le film reflète l’évolution historique de la Turquie par l’évolution musicale de

l’artiste en racontant d’une part l’histoire personnelle de l’artiste et d’autre part

l’histoire complexe et tourmentée de la Turquie à partir des années 60.

15:35-15:50

Pause café

15:50-17:40

Projection de film suivi de débats de 15 mn.

Transit/ In Transit (2005, Berke Baş, 50′)

Istanbul est une ville célèbre en tant que pont entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe, et

c’est à ce carrefour géographique que les histoires de trois familles de migrants se

croisent. Loin de l’architecture ottomane glorieuse et la vie nocturne glamour du

Bosphore, Transit montre la dure vie des transitaires coincés à Istanbul, entre leur

passé déchiré par la guerre ou la misère et leur avenir imaginé et insaisissable. Ce

documentaire suit les pistes d’une famille irakienne arabe, d’une famille kurde

irakienne, et d’un couple nigérian pendant une année entière, témoin de leur lutte

pour s’adapter à la vie sur les marges d’une ville impitoyable en attendant leurs

visas et permis de travail qui ne semblent jamais à venir.

Ben ve Nuri Bala/ Nuri Bala et moi (2009, Melisa Önel, 42′)

Ben ve Nuri Bala est un documentaire sur la vie d’une activiste féministe

Esmeray. L’expérience d’Esmeray est un voyage personnel d’Istanbul à Kars pour

comprendre l’identification à un lieu, à une origine, à une identité. . Débutant par

les rues d’Istanbul et allant vers le village d’Eşmeyazı (département de Kars, en

Turquie orientale) cette histoire nous emmène entre désir d’appartenance à un lieu

et conditions qui construisent nos identités. Ce documentaire a reçu le Prix du

meilleur film documentaire au 46ème Festival d’Antalya Golden Orange.

17:40 -18:30

Discussion

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

millets

Colloque

Vendredi 29 octobre 2010  |  Nicosie (Chypre)

Communautés religieuses et étatisation

Le passage de l’Empire ottoman aux États modernes

Religious community and modern statehood

The passage from the Ottoman empire to modern states

Résumé
The conference aims to explore various aspects of the communal organization in the Ottoman Empire for regions such as Asia Minor, Middle East and the Balkans, and to present the changes that occurred within the religious communities during the 19th century and particularly during the period from Tanzimat reforms until the First World War. Key questions in relation to the modernization process of the Ottoman state and the functioning of religious communities, are a) how does the Sublime Porte understand the process of structuring a modern state with respect to religious communities, b) who is responsible for the modern institutions: the state or the religious communities, c) what is the reaction of the religious communities regarding the modernization process d) why and in what way the religious communities are changing on the light of this process.
Annonce
We would like to invite you to attend the International Conference Religious community and modern statehood: « The passage from the Ottoman Empire to modern states », organized by the Department of Turkish and Middle Eastern Studies of the University of Cyprus and the École française d’Athènes. The Conference will be held in Nicosia during the 29th and the 30th of October 2010.
One of the main features of the modern state has been the intention of the state to penetrate to society and to control in a large extent the daily life of its citizens. In order to control the society, the modern state tried to exploit it’s citizens in different levels through various institutions, such as public education, obligatory recruitment and bureaucratic organization. Based on religious communities, the Ottoman Empire tried to control the populations in the Ottoman lands, imposing thus its own imperial perception for the state and its people. The existence of the religious communities and the functioning of the Ottoman state on the basis of these communities, made the passage from the Ottoman imperial structure to the modern states, a complicated procedure.
The conference aims to explore various aspects of the communal organization in the Ottoman Empire for regions such as Asia Minor, Middle East and the Balkans, and to present the changes that occurred within the religious communities during the 19th century and particularly during the period from Tanzimat reforms until the First World War. Key questions in relation to the modernization process of the Ottoman state and the functioning of religious communities, are a) how does the Sublime Porte understand the process of structuring a modern state with respect to religious communities, b) who is responsible for the modern institutions: the state or the religious communities, c) what is the reaction of the religious communities regarding the modernization process d) why and in what way the religious communities are changing on the light of this process.
PROGRAMME
October 29, Friday
16:30 – 16:45 Welcoming
16:45 – 17:00 STROHMEIER Martin, Chairman of the Department of Turkish and Middle Eastern Studies, Welcome Speech
  • 17:00 – 17:30 DERINGIL Selim, Bogaziçi University, Istanbul – Keynote Speech
    Re-configuring Ottoman citizenship in the Tanzimat state: conversion, religion and identity politics in the late Ottoman Empire
17:30 – 18:00 Coffee Break
Session I – Christians and Muslims in the late Ottoman Empire
Chairperson: VARNAVAS Andrekos
  • 18:00 – 18:20 KECHRIOTIS Vangelis, Bo¤aziçi University, ‹stanbul. Bayonets and Bullets in the name of the Constitution: Post-colonial criticism and Muslim-Christian relations in the late Ottoman Empire
  • 18:20 – 18:40 ANASTASSIADOU Meropi, Centre National de la Recherché Scientifique, Paris. Non-Muslim communities and state control in the late Ottoman Empire. Administrative practice and decisionmaking within the Greek orthodox parishes of Istanbul
  • 18:40 – 19:00 MICHAEL Michalis, University of Cyprus, Nicosia. The Orthodox community of Cyprus between the Ottoman and the British colonial perceptions of modernity
  • 19:00 – 19:20 ANAGNOSTOPOULOU Sia, Panteion University, Athens. The millet system as a tool of a “differentiated modernity”, 19th c.-beginning of the 20th c.
19:20 – 20:00 Discussion
20:15 – 22:00 Dinner
October 30, Saturday
Session II – The Ottoman religious community and Nationalism
Chairperson: KECHRIOTIS Vangelis
  • 9:00 – 9:20 VARNAVAS Andrekos, Flinders University, Adelaide. Cypriots transforming from a class, religious and regional identity, to an ethnic national identity
  • 9:20 – 9:40 KONORTAS Paraskevas, National and Capodistrian University of Athens, Athens. Greek nationalism vs Greek orthodox milli establishment in Ottoman Thrace in educational matters during the first decade of the 20th century
  • 9:40 – 10:00 KIZILYÜREK Niyazi, University of Cyprus, Nicosia. The Turkish Cypriots, modernity and religion
10:00 – 10:30 Discussion
10:30 – 11:00 Coffee Break
Session III-  Religious community, education and statehood
Chairperson: KONORTAS Paraskevas
  • 11:00 – 11:20 FORTNA Benjamin, School of Oriental and African Studies, London
    Education between Empire and nation: spaces, lives and commodities
  • 11:20 – 11:40 VERDEIL Chantal, Institut national des langues et civilisations orientales, Paris. Education in the Arab provinces of the Ottoman Empire before the Crimean war
  • 11:40 – 12:00 STAVRIDES Theoharis, University of Cyprus, Nicosia. The Organization and development of Greek orthodox education in Cyprus in the 19th century
  • 12:00 – 12:20 LYBERATOS Andreas, Institute for Mediterranean Studies – FORTH, University of Crete School, community, state: remarks on the development of public education in late Ottoman and post-Ottoman Bulgaria (19th c. – 1912)
12:20 – 13:00 Discussion
13:15 – 14:30 Lunch
Session IV – Religious communities and colonialism
Chairperson: FORTNA Benjamin
  • 17:30 – 17:50 HADJIIOSSIF Christos, Institute for Mediterranean Studies, University of Crete, Rethymnon Colonial policies and Ottoman reforms
  • 17:50 – 18:10 COHEN-MULLER Rina, Institut national des langues et civilisations orientales, Paris Christians and Jews – the French game in Ottoman Jerusalem during the 19th Century
  • 18:10 – 18:30 BOCQUET Jérôme, Université d’Orléans, Orléans Missionary presence, diplomatic rivalries and proselytizing among the Ottoman Empire’s religious communities: The case of 19th c. Ottoman Syria
  • 18:30 – 18:50 ANASTASSIADES Tassos, École française d’Athènes/Sciences-Po, Paris. The ambiguities of a confessional age: lessons from Eastern Mediterranean
18:50 – 19:30 Discussion
19:30 – 20:00 Conclusions
20:15 – 22:00 Dinner

Mots-clés
  • religions, état, nationalisme, modernité, éducation, empire ottoman, Méditerranée
Lieu
  • Nicosie (Chypre) (The Classic Hotel, Van Gogh Conference room, 94 Rigenis street)
Dates
  • vendredi 29 octobre 2010
  • samedi 30 octobre 2010
Contact
  • Michalis Michael
    courriel : michaelm (at) ucy.ac [point] cy
    University of Cyprus, Department of Turkish and Middle Eastern Studies, Nicosia
 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 9, 2010 dans Manifestations scientifiques

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Inspirer, exprirer

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 25, 2009 dans Manifestations scientifiques

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :