RSS

Archives de Tag: exil

Arménie/ Turquie, les chemins de la reconnaissance ?

Arménie/ Turquie, les chemins de la reconnaissance ?

Rencontre avec Michel Marian et Cengiz Aktar.

La tension reste vive dans les relations entre Arménie et Turquie, compte tenu notamment du nœud de mémoire existant à propos de la reconnaissance ou de la non-reconnaissance du génocide arménien de 1915. Mais les choses bougent, entre Arméniens et Turcs, et des initiatives commencent à voir le jour, comme par exemple la pétition lancée en Turquie demandant pardon à propos de « la Grande catastrophe », ou des échanges de plus en plus nombreux entre intellectuels, sportifs ou chefs d’entreprises arméniens et turcs. Comment qualifier ces relations aujourd’hui ? Les changements qui s’esquissent sont-ils liés aux discussions en cours à propos de l’éventuelle adhésion de la Turquie à l’Union européenne ? Les processus qui se dessinent ouvrent-ils vers de nouveaux chemins de la reconnaissance ? Quel rôle, concernant les questions de mémoires, pour les sociétés civiles et pour les acteurs culturels ? Ne risque t- on pas d’assister, par-delà les échanges de surface, à des replis nationalistes et à des durcissements politiques ?

Avec Cengiz Aktar, directeur du Centre pour l’Union européenne à l’Université Bahcesehir d’Istanbul. Membre de la Fondation Hrant Dink. Il est notamment l’auteur de « L’Appel au pardon » (CNRS éditions, 2010).

Et Michel Marian, maître de conférences à l’IEP de Paris, membre du comité de rédaction de la revue Esprit. Il est notamment l’auteur, avec Ahmet Insel, de « Dialogue sur le tabou Arménien », ( Liana Levi, 2009).

Cette rencontre aura lieu le mardi 11 octobre 2011, à 18h30, à la Bibliothèque de l’Alcazar à Marseille dans le cadre du nouveau cycle des mardis du MuCEM autour des Questions de mémoires, questions de frontières ( octobre/décembre)

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 2, 2011 dans Manifestations scientifiques, News

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Unmixing

Le processus de Unmixing people 

échange obligatoire de populations entre la Grèce et la Turquie


CONFÉRENCE de Samim AKGÖNÜL, dans le cadre  des séminaires « Exils, migrations et métissages : des identités en chantier ?» du Laboratoire Culture et Sociétés en Europe. Les constructions nationales turque et grecque ne sont pas synchroniques, mais elles visent un même objectif, utilisant des outils semblables : celui d?une population homogène, du point de vue ethnique et linguistique certes, mais surtout du point de vue religieux.
Renseignements : Agnès CLERC-RENAUD (FRE 3229)
Mardi 27 octobre 2009 de 18h à 20h, Salle de table ronde de la MISHA

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 27, 2009 dans Manifestations scientifiques

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :