RSS

Archives du novembre 23, 2012

Spatial Conceptions of the Nation

Spatial Conceptions of the Nation

Modernizing Geographies in Greece and Turkey

Edited by Nikiforos Diamandouros, Thalia Dragonas and Çaglar Keyder

The formation of nation-states is as much the result of developments regarding land and people, as of military and political struggle. How nationalists imagined the borders of their desired territory, and how they defined the nation have determined the nature of the struggle.Spatial Conceptions of the Nation looks at the various aspects and stages of this process in Greece and Turkey — two states where alternative principles establishing the basis for territory and population continue to compete. This book considers the intellectual and political conditions within which variously demarcated national spaces were imagined and considers the debates, social forces, and world-historical events that have affected national boundaries and conceptions of the nation.

ntroduction * PART I * The Imaginary Topographies of the Megali Idea: National Territory as Utopia—Anastasia Stouraiti and Alexander Kazamias * Urban Space and Nationalism: Changing Local Networks in the Nineteenth-century Ottoman Empire—Yonca Koksal * From Ottoman Territory to a Greek State: Hypotheses on an Unfinished Rupture—Yannis Tsiomis * Sisyphian Task or Procrustean Bed? Matching State and Church Borders and Promised Lands in Greece—Abastassios Anasstassiadis * The Role of Religion and Geography in Turkish Nationalism: The Case of Nurettin Topçu—M. Asim Karaömerliou * Historical Perspectives on Contemporary Dilemmas—Nur Yalman  * PART II * The Materiality of Sovereignty: Geographical Expertise and Changing Place Names in Northern Cyprus—Yael Navaro-Yashin * Greek Cypriot National Identity: A Clash between  Geography and History * Caesar V. Mavratsas * PART III * Nationalisms vs Millets: Building Collective Identities in Ottoman Thrace—Paraskevas Konortas * Contested Territories and the Quest for Ethnology: People and Places in Izmir 1919-22—Georgios Agelopoulos * Antakya between Empire and Nation—Re’at Kasaba * Narratives of Istanbul’s Ottoman Heritage—Ayse Oncu *

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 23, 2012 dans Nouvelles Publications

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Affaire Pinar SELEK : Une décision jamais vue dans l’Histoire mondiale du Droit

Affaire Pinar SELEK

Une décision jamais vue dans l’Histoire mondiale du Droit

Le procès qui avait lieu au sujet d’éventuelles vices de forme dans les cas annexes réunis avec le procès du Marché des Epices où Pinar Selek avait été acquittée trois fois de suite, s’est achevé avec une décision scandaleuse. Le tribunal de la Cour pénale n° 12 d’Istanbul est revenu sur sa décision d’acquittement prise le 9 février 2011, d’une manière illégale.

Pour la première fois dans l’Histoire mondiale du Droit, un tribunal a considéré nul et non avenu son propre arrêt d’acquittement cassé par la Cour de cassation pour lequel il avait résisté par le passé.
Une illégalité flagrante

Cette « décision intermédiaire » dont l’inclusion même dans l’ordre du jour était impossible selon les règles, qui a choqué les avocats et le public venu assister au procès, signifie clairement et publiquement une violation du Code de la Procédure pénale.

Selon ce code, l’acquittement n’est pas une décision intermédiaire, mais une décision finale, un arrêt. Cet arrêt ne peut faire l’objet d’un appel qu’au niveau de la Cour de cassation. Un arrêt prononcé par le tribunal n’est plus dans sa juridiction mais dans celle de la Cour de cassation. En annulant son propre arrêt, le tribunal a joué le rôle d’une cour d’appel pour sa propre décision et a joué le rôle de la Cour de cassation en examinant son propre arrêt.

La poursuite des décisions nulles et non avenues
Rappelons qu’à cause de l’appel du Procureur général, le Procès du Marché aux Epices devait aller à la Grande chambre de la Cour de Cassation. Mais comme les cas annexes se poursuivaient, la procédure attendait la fin de l’ensemble du dossier. Autrement dit, cet arrêt devrait être depuis longtemps devant la Grande chambre de la Cour de Cassation et les considérations du Procureur général sur un procès terminé étaient déjà nulles et non avenues. De la même manière la dernière décision du tribunal qui prend une telle décision montre que dans ce procès il y a une stratégie délibérée de la violation des lois.
Une opération délibérée et calculée

Les juges, lors d’une réunion qui a duré 1h30 qui a eu lieu avant le procès, ont pris la décision en question, en présence du procureur et en l’absence des avocats. Ensuite cette décision fut communiquée aux avocats sans aucune présentation de justification, sans accorder aux avocats un quelconque droit à la parole. De surcroit, cette décision fut prise, 1 an 9 mois après l’arrêt de l’acquittement, après 5 séances, au moment où le juge principal était en congé maladie, par un juge remplaçant ne maitrisant pas le dossier accompagné des membres nouveaux.

Il faut donc poser la question suivante : d’où trouvent ceux qui mettent leur signature au bas d’une telle série de scandales l’audace d’agir avec autant de manque de responsabilité ? La réponse à une telle question indique une opération délibérée et calculée. L’opinion publique nationale et internationale clamant la justice depuis 14 ans pour Pinar Selek sont conscientes de ce jeu des dupes et sont décidées à défaire ce jeu.

Venez défaire ce jeu lors de la séance du 13 décembre 2012 à 14h00

Plateforme « Nous sommes toujours témoins »

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 23, 2012 dans News

 

Étiquettes :

Rum Yayıncı ve Gazeteciler Sergisi Santralİstanbul’da

Rum Yayıncı ve Gazeteciler Sergisi Santralİstanbul’da

Santralistanbul’da cuma günü açılacak, İstanbul Basın Tarihinde Rum Yayıncı ve Gazeteciler Sergisi Osmanlı gazeteciliğinin ilk dönemine ışık tutuyor

İstanbul Basın Tarihinde Rum Yayıncı ve Gazeteciler Sergisi İstanbul Bilgi Üniversitesi’nde açılıyor. İstanbul Bilgi Üniversitesi Medya Bölümü ve Yurt Dışındaki İstanbullu Rumlar’ın Evrensel Federasyonu işbirliğiyle hazırlanan sergi 23 Kasım Cuma günü Santral Kampüsü E-4 binasında saat 16:30’da açılacak.

Basına sansür konusunun özellikle ele alındığı sergide, resimli 32 tablo, Rumca ve Osmanlıca harflerle yayınlanan orijinal gazeteler ve video projeksiyon sunumu yer alıyor. Sergi, İstanbul’da gazetelerin ilk yayınlandığı tarihle 1. Dünya Savaşı’nın başladığı 1830 – 1914 dönemini kapsıyor.  Bu süreçte gelişen siyasi, sosyal ve ekonomik olaylara İstanbul Rum basınında nasıl yer verildiğini sergileyen bilgi ve görseller yer alıyor.

Tarihin unutulmuş sayfalarına ışık tutmayı amaçlayan serginin hemen öncesinde Santralİstanbul’daki Enerji Müzesi’nde. Saat 14.00 – 16.00 arasında bir panel düzenlenecek. Panelin konuşmacıları arasında: Nikolas Uzunoğlu, Elisavet Kovi, Haluk Şahin ve Ariana Ferentinou yer alıyor. Sergi 7 Aralık 2012 tarihine kadar açık kalacak.

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 23, 2012 dans Manifestations culturelles

 

Étiquettes : , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :