RSS

Archives Mensuelles: septembre 2011

Gayrimüslim Mehmetçikler

Gayrimüslim Mehmetçikler: Hatıralar – Tanıklıklar

Rifat BALI

Libra Yayinevi

Askerlik anıları, her Türk erkeğinin anlatmaktan usanmadığı sohbet konularından biridir. Askere gidenlerin gayrimüslim olmaları halinde ise sorulan ilk suallerden biri, “isminden veya gayrimüslim olmandan dolayı bir problem yaşadın mı?” sualidir. Türk Silahlı Kuvvetleri’nde gayrimüslim subayların yer almaması, vatanî görevleri sırasında şehit olan gayrimüslimler için şehit sıfatının kullanıp kullanılmayacağı halen zaman zaman tartışılan konular. Azınlıklar arasında “bizleri ne çavuş, ne de muvazzaf subay yaparlar” kanaati de oldukça yaygın. Bu çalışma, bu alana ilk kere el atmakta. Yayınlanmış hatıralar ve ilk kere bu kitapta yer alan çok sayıda mülakat sayesinde konuya ışık tutulmakta ve gerçeğin, sanıldığı gibi ne kapkara ne de bembeyaz olduğu gösterilmekte. Hatıraları ve mülakatları okurken hem gülmek hem de hüzünlenmek mümkün. Azınlıkların, Cumhuriyet yıllarında vatanî görevlerini yerine getirirken ayrımcı bir uygulamayla ne mertebede karşılaştıkları konusundaki etraflı bir araştırma da bu kitapta yer almakta. Böylece kitapta yer alan tanıklıkların ve hatıraların, tarihsel bir çerçeve içinde değerlendirilmeleri mümkün olmakta.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 30, 2011 dans Nouvelles Publications

 

Étiquettes : , , , ,

Nostalgie…

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 30, 2011 dans Nouvelles Publications

 

Étiquettes : , , , ,

Islam en Chine

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 30, 2011 dans Manifestations culturelles

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Orhan Pamuk

     CENTRE CULTUREL ANATOLIE

      PARİS ANADOLU KÜLTÜR MERKEZİ

 Association loi 1901

               77, rue La Fayette – 75009 PARIS –   Tél : 01 42 80 04 74               

Email cca-anatolie@wanadoo.fr Site www.cca-anatolie.com

 

dans le cadre de la semaine des cultures étrangères

du 22 septembre au 2 octobre 2011 :

 

LE CENTRE CULTUREL ANATOLIE A LE PLAISIR DE VOUS INVITER

 

Le 22 septembre à 18 heures : vernissage de l’exposition de photographies d’Istanbul  de Thérèse et Gérard VALCK  (entrée libre)

 

L’exposition de Thérèse et Gérard VALCK sera visible

 Jusqu’au 30 octobre 2011

Du lundi au vendredi de 13 heures à 19 heures

 

**********

 « Orhan PAMUK et la Turquie du XXème siècle »

 

Orhan PAMUK, prix Nobel de littérature 2006, est l’un des écrivains turcs les plus connus dans le monde et traduit en Français. Son style littéraire et ses positions politiques ont marqué le XXème siècle et profondément influencé la société turque. La collection de ses œuvres traduites en français sera présentée au cours d’une conférence préparée avec les éditions GALLIMARD.

Cette semaine consacrée à Orhan PAMUK sera illustrée par une exposition de Thérèse et Gérard VALCK présentant des extraits de son livre « Istanbul, souvenirs d’une ville » et des photos réalisées sur plusieurs années à Istanbul.

Le 29 septembre à 19h30 : conférence de Valérie GAY- AKSOY

sur l’œuvre de Orhan PAMUK, son style, le travail des traducteurs

 

Les livres de Orhan PAMUK seront en vente au Centre Culturel Anatolie tout au long de cette semaine.

 

 

77, rue La Fayette – 75009 PARIS   Tél : 01.42.80.04.74

mél : cca-anatolie@wanadoo.fr – site : www.cca-anatolie.com

Métro Cadet ligne 7 – Parking Montholon – bus 26, 32, 42, 43, 48 et 85.

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 22, 2011 dans Manifestations culturelles

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

WHAT DOES TURKEY THINK?

WHAT DOES TURKEY THINK?

A discussion from September 26-27, 2011 in Vienna

jointly organized by the Bruno Kreisky Forum for International Dialogue, Vienna,

the European Stability Initiative, Istanbul

and the Centre for Liberal Strategies, Sofia

 

Sunday, September 25, 2011                                                                                                                                                                      

during the day                                                    arrival of participants

 

Monday, September 26, 2011                                                                                                                                                                    

09.15                                                                                    Transfer from hotel to conference venue

10.00                                                                                    welcome address

10.30                                                                                    Panel 1

Internal dynamics and democratic deficits: what issues should Turkey’s friends worry about today? Can outside institutions still make any useful contribution?

Samim Akgonul, Hakan Altinay, Michael Thumann

Moderator: Gerald Knaus

11.30                                                                    coffee break

12.00                                                                    Panel 1 continued

13.00                                                                    Lunch

14.30                                                                    Panel 2

Beyond « neo-ottomanism » and « zero problems with neighbours »: what should one expect from Turkey as a regional actor? Do even the Turks know?

Amberin Zaman, Suat Kiniklioglu, Ivan Kratsev

Moderator: Dimitar Bechev

16.00                                                                    coffee break

16.30                                                                    Panel 2 continued

 

19.00                                                                    Evening event – panel discussion

Turkey, the EU and the Arab spring: partners, rivals, or the blind leading the blind?

Suat Kiniklioglu, Michael Thumann

Moderator: Gerald Knaus

21.00                                                                    Dinner at Heuriger Zimmermann, afterwards individual transfer to hotel

 

Tuesday, September 27, 2011                                                                                                                                                                    

09.15                                                                    transfer from hotel to conference venue

10.00                                                                    Panel 3

Turkey, the EU and the prospect of a never-ending accession process: have both sides given up? Does it matter?

Atila Eralp, Sahin Alpay, Albert Rohan

Moderator: Cengiz Gunay

11.30                                                                    coffee break

12.00                                                                    Panel 3 continued

13.00                                                                    Lunch and closing

 

afternoon                                                            departure of participants

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 21, 2011 dans Manifestations scientifiques

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Paros Faros

Yeni bir Aylik Dergi

Une nouvelle revue mensuelle

PAROS

Les minorités de Turquie doivent essayer davantage de s’enfuir de leur coquille selon le rédacteur en chef d’un nouveau magazine mensuel qui aspire à prêter une voix collective aux minorités arménienne, grecque, bulgare et Syriaque cité par le journal Hurriyet.

« Paros » (la torche en arménien) sera publié en turc pour atteindre un auditoire plus large.

« La Turquie n’avait aucun magazine visant à faire la lumière sur les minorités. À l’heure actuelle, nous sommes uniques dans ce champ. Comme la Turquie change, donc le monde des minorités a commencé à acquérir une nouvelle énergie. Je crois que le temps pour le lancement de Paros est tout à fait précis et précisément pour cette raison, parce que la société Turque a cultivé plus de conscience » a dit Mayda Saris.

« Paros signifie la torche ; et on va espérer que cette torche ne disparaîtra jamais et tenir nos chemins allumés. Nous voulons que toutes les cultures vivent et ne soient jamais perdus » a déclaré le maire de Sisli Mustafa Sarigül qui soutient le projet.

Le magazine couvrira principalement des sujets sociaux, culturels, éducatifs, économiques et artistiques, selon Mayda Saris, qui a aussi ajouté que de jeunes auteurs ont montré un intérêt considérable à la publication.

« Nous allons employer beaucoup d’auteurs d’origines ethniques diverses : Turcs, Arméniens, Grecs, Bulgares et Syriaques. Tandis que la Turquie et le monde changent, les minorités doivent aussi s’enfuir de leur isolement » a dit Mayda Saris.

Nouvelles d’Arménie, 19 Août 2011

 
4 Commentaires

Publié par le septembre 16, 2011 dans News

 

Étiquettes : , , , , , , ,

L’École des ouvriers !

Paul Willis

L’École des ouvriers

Comment les enfants d’ouvriers obtiennent des boulots d’ouvriers

Traduction de l’anglais par Bernard Hœpffner
Préface, postface et entretien avec l’auteur par Sylvain Laurens & Julian Mischi

Le rejet du travail scolaire par les « gars » et le sentiment qu’ils « en savent plus » trouvent un écho dans le sentiment très répandu dans la classe ouvrière que la pratique vaut mieux que la théorie : « Un brin de zèle vaut une bibliothèque de diplômes », annonce un grand placard placé dans l’atelier. L’aptitude pratique vient toujours en premier et a statut de condition préalable à toute autre forme de savoir. Alors que la culture petite-bourgeoise considère les diplômes comme un moyen de moduler vers le haut la gamme des choix offerts à un individu, du point de vue de la classe ouvrière, si le savoir ne se justifie pas, il faut le rejeter.

Au travers d’une enquête (classique de la sociologie du monde ouvrier) menée dans un collège anglais fréquenté essentiellement par des enfants d’ouvriers, le sociologue Paul Willis analyse comment ils en viennent à accepter, après leurs parents, des positions relativement dominées dans le monde du travail. De l’école à l’usine, ce livre rend compte de la façon dont, en désorganisant l’encadrement scolaire, en s’opposant aux « fayots », ils privilégient la sortie du système scolaire, confirmant le fait que l’école ne leur promet aucun avenir professionnel en dehors du travail manuel.

Sociologue et ethnographe britannique rattaché au courant des cultural studies, Paul Willis enseigne la sociologie à l’Université de Princeton (USA).
 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 15, 2011 dans Nouvelles Publications

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :