RSS

mots voyageurs

18 Oct

Des chercheurs traquent les mots voyageurs

Le Temps, le livre de la semaine

12 octobre 2010

Occident, laïcité, opinion publique, humanitaire… Que recouvrent à vrai dire ces concepts qui saturent non seulement l’espace public, mais aussi le champ des sciences humaines et sociales?

Emmanuel Gehrig

 

Occident, laïcité, opinion publique, humanitaire… Que recouvrent à vrai dire ces concepts omniprésents dans l’espace public et dans le champ des sciences humaines et sociales? Journalistes, essayistes et chercheurs emploient ces termes parfois sans se soucier de leur trajectoire historique. A lire ce Dictionnaire des concepts nomades, on se rend compte à quel point certains mots voyagent, charriant des visions du monde et des desseins changeant au fil du temps.

C’est cela que les auteurs de ce livre ont entrepris de mettre minutieusement au jour. Sous l’égide d’Olivier Christin, professeur d’histoire moderne à l’Université de Neuchâtel, chacun des 25 chercheurs européens s’est concentré sur une entrée: constructions idéologiques comme celles citées plus haut, termes recoupant des groupes sociaux comme «mouvement ouvrier», «avant-garde» ou «Junker», ou encore qui concernent l’Etat et l’administration. Leur but n’est pas une recherche étymologique: ils traquent le passage de ces mots dans la bouche des politiques, des cercles de lettrés, dans les manuels scolaires, et observent leurs variations à travers l’histoire. Ils confrontent ces termes d’un pays à un autre, analysent le sens des emprunts, renoncent totalement à l’illusion de l’exception nationale (par exemple, la France n’a pas l’exclusivité du mot «absolutisme»). Au final, ces lexiques mouvants offrent un éclairage original sur l’histoire – incarnée – de la pensée.

Laïcité en Turquie

Par exemple, l’article intitulé «laïcité, laiklik» de Samim Akgönül, maître de conférences au département d’études turques à Strasbourg, est passionnant car il analyse la manière par laquelle ce terme a voyagé plusieurs fois entre la France et la Turquie. Alors que la IIIe République naissante croise le fer contre le clergé catholique, les Jeunes-Ottomans, éblouis par l’Exposition universelle de Paris en 1867, construisent le sens d’une laïcité progressiste s’opposant au retard civilisationnel causé par la religion. Importée ainsi dans l’Empire, cette «laiklik» fera le lit du kémalisme. Pourtant, la jeune république turque ne verse pas dans l’anticléricalisme comme la France à pareille époque: la nouvelle structure politique «à l’occidentale», tournée vers l’extérieur, se calque sur une population «sociologiquement musulmane». L’auteur se penche enfin sur les enjeux scolaires, les débats vestimentaires, qui surgissent alternativement dans les deux pays.

Prenons aussi «Occident», terme devenu embarrassant pour les chercheurs, tant sa dimension idéologique a pris le pas sur son acceptation géographique – déjà vague – au XIXe siècle, quand il s’opposait à un Orient tumultueux et retardé. Le professeur d’histoire Claude Prudhomme montre que ce concept a toutefois retrouvé une nouvelle jeunesse en devenant un outil pour penser et mettre en question l’universalité et la mondialisation.

Ce dictionnaire ouvre un chantier immense dont la finalité est double: inviter les chercheurs en sciences humaines à se pencher davantage sur la profondeur de leur lexique et combler le fossé entre les cultures, qui parfois «ne se comprennent pas alors qu’elles parlent de la même chose», comme le dit Olivier Christin.

Dictionnaire des concepts nomades
en sciences humaines, sous la direction
d’Olivier Christin, Métailié, 399 pages.

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 18, 2010 dans Nouvelles Publications

 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :